Compagnie

Démarche

« En 2000, lors d’un périple en roulottes, pendant lequel j’accroche une balançoire en tissu à un arbre, je réalise de façon instinctive qu’une rencontre se manifeste là.

Je passe donc, entre 2000 et 2003, beaucoup de mon temps à monter mains nues et pieds nus dans les arbres. J’explore, j’éprouve physiquement et sensiblement les interpénétrations, les allers retours qu’il existe entre la danse du corps, l’essence de l’arbre, son aspect unique et la saison à laquelle a lieu la rencontre.

En toile de fond, ce désir toujours persistant de ne plus se placer en acteur égocentré autour duquel se construit la performance, mais plutôt comme un réel vecteur de l’énergie de l’arbre, loin de tout anthropomorphisme.

Depuis la résidence au Domaine Départemental de Chamarande au contact de deux arbres remarquables en 2004, LLE n’a de cesse de nourrir ces réflexions qui la portent encore jusqu’à ce jour :

  • Comment, par le biais d’une proposition artistique, redonner une perception de la nature à l’échelle du corps ? Ne plus penser l’être humain au cœur de son « environnement » mais plutôt au sein des éléments, au même titre qu’une pierre, un arbre, une rivière.
  • Comment inviter à redonner du sacré à nos actes (comprendre sacré comme précieux, unique, quelque chose de plus grand que soi) et à le partager joyeusement ?
  • Par le biais de quelles formes peut-on célébrer le corps? »

 

Armelle Devigon Merville

Biographies

048

Armelle Devigon Merville
chorégraphe de la Cie LLE, danseuse et pédagogue

Née en 1972.   Elle découvre les Arts Vivants à travers l’apprentissage des Arts du Cirque, plus particulièrement des Techniques Aériennes à Yole, Ecole du Cirque Plume.

Dès 1999, une expérience marquante avec la Cie Roc in Lichen en danse verticale, oriente et affine le travail vers une structure de hamac aérien, petite balançoire en tissu. Elle en développe la spécificité du travail : fluidité et extrême lenteur des mouvements glissés à l’intérieur du drap, travail de torsions et de directions appuyées, exigence absolue dans le jeu d’équilibre-déséquilibre.

Parallèlement, la rencontre avec les arbres est déterminante. Seule, elle grimpe dans les arbres et explore des petites danses déambulatoires pieds nus dans les branches, empreintes de cette qualité de présence développée dans le hamac.

Chaque rencontre avec de nouveaux arbres et de nouveaux territoires affine dès lors sa recherche autour des éléments de nature, outil de conscience corporelle et créateur du mouvement.

Plusieurs collaborations dont celle avec la cie KMK dans l’espace urbain l’amènent à affectionner l’ensemble des pratiques contextuelles du corps, développant une qualité d’écoute des évènements intérieurs et extérieurs du corps qui peuvent se faire écho.

Formée en « Anatomie pour le Mouvement » auprès de Blandine Calais-Germain, en massage ayurvédique à l’école AZENDAY, en « Art du mouvement » auprès de Soto Hoffman, Aude Cartoux et Yoann Boyer, en accrobranche et permaculture. elle se passionne également pour les pratiques somatiques et énergétiques (gymnastique sensorielle, feldenkrais, yoga…), multiples connaissances qu’elle aime associer et croiser avec les différentes expérimentations du corps «  répondant » aux différents contextes de performances in situ.

046

Dery Fazio
danseuse et pédagogue

Née en 1972. Originaire d’Uruguay, a habité au Mexique, pays dans lequel, elle fait des études en danse contemporaine et photographie. En 1997, elle s’installe en France, et travaille avec différentes compagnies : Roc in Lichen (dir :Laura de Nercy et Bruno Dizien), tHEL DANSE (dir :Gabriel Hernández),  CCN de Tours (dir : Daniel Larrieu), LLE (dir :Armelle Devigon), Toujours après minuit (dir :Brigitte Seth et Roser Montlo Guberna), Clara Scotch (dir : Philippe Jamet)…

Titulaire du Diplôme D’État en danse contemporaine, elle développe une réflexion sur les pratiques pédagogiques. Elle mène des actions de sensibilisation auprès de différents publics et sur des configurations variées: stages de danse, ateliers parents – enfants, interventions surprise dans la salle de cours dans les écoles, lecture sensible d’un espace public ( parc, château, quartier…)

Elle enseigne actuellement la Danse contemporaine en conservatoires de régions parisiennes.

Parallèlement à son travail d’enseignante et d’interprète, elle crée ses propres pièces : «  Con humo en los ojos y el el corazón » 2011 ; « Dictionnaire non exhaustif de la monstruologie » 2014 .

FrançoisMerville

François Merville
musicien, compositeur et pédagogue

Né en 1968, il fait ses études de musique classique au conservatoire régional de Rueil et de Paris, et reçoit un premier prix de percussion ainsi qu’un premier prix de musique de chambre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 1992. Il se consacre ensuite principalement à la musique de jazz, d’abord aux côtés de David Chevallier, Noël Akchote, Julien Lourau et Bojan Z, puis rencontre Louis Sclavis dont il sera l’un des partenaires privilégiés pendant presque vingt ans.

Il travaille et enregistre dans de nombreuses formations dont celles de Vincent Courtois, Martial Solal, Laurent Dehors, Denis Badault, Jean-Marie Machado, et plus récemment Denis Colin et Dominique Pifarély. Il croise la route de nombreux musiciens tels que Michel Portal, Henri Texier, Marc Ducret, Joëlle Léandre, Django Bates ou encore Dave Douglas.

Egalement compositeur, il crée ses propres formations.

Parallèlement aux projets instrumentaux, il travaille régulièrement avec la danse, les arts du cirque, le théâtre ou la chanson.

Enfin, il développe une activité importante en tant que pédagogue, dans l’enseignement du jazz et des musiques improvisées.

jacques

Jacques Bret
danseur et président de LLE

Né en 1961. Biologiste de formation et enseignant, Jacques BRET a d’abord été spectateur de danse puis dessinateur de corps en mouvements et metteur en scène. Sa rencontre en 2000 avec les chorégraphes et danseuses Armelle Devigon et Laura de Nercy, l’a progressivement amené à pratiquer la danse, à intégrer une dimension plus corporelle et poétique dans ses mises en scène et à collaborer à des spectacles de ces deux chorégraphes. Ainsi Il est interprète dans « Park in progress » (2006), « Dans la forêt des songes »(2009), « Nos paysages » (2014) et regard extérieur dans « Park in progress » (2010) et « Rondes » (2010) performances de la compagnie LLE.

Soutiens

Installée jusqu’en 2010 en Ile de France, LLE a été soutenue par la DRAC Ile de France pour l’aide à la création en 2004 et 2010, le Ministère de la Culture/DGCA en 2004 et 2010 et du Conseil Général de l’Essonne de 2008 à 2010, lors de la résidence triennale au Théâtre Brétigny, Scène Conventionnée du Val d’Orge.

Elle a également bénéficié du soutien fidèle du festival Excentrique en Région Centre, Du Domaine Départemental de la Roche Jagu (29), et du CNAR (Centre National des Arts de la Rue) le Citron Jaune.

Programmée également au « Festival de l’Oh » en Val de Marne, au Festival « Automne en Normandie », au Festival « Mimos » à Périgueux, aux « Pronomades en Haute Garonne »…

Trois ans de jachère des propositions artistiques entre 2011 et 2014 et un déménagement de la compagnie LLE en Bourgogne ont permis – outre une rééquilibrage profond de la nature du projet de compagnie – une pratique de transmission plus soutenue et plus ancrée sur le territoire bourguignon, grâce au soutien du Conseil départemental de Saône et Loire, de la Région Bourgogne Franche-Comté, de la Communauté de Communes du Sud de la Côte Chalonnaise, de la SPEDIDAM et de l’association de mécénat artistique Terpsychore,